2019 : Les aides pour vos travaux d’isolation

Conseils Pratiques
aide isolation 2019

Changer vos fenêtres, isoler murs et toitures de votre habitat, ou encore opter pour un chauffage aux énergies renouvelables …

 

Tant de moyens de faire des économies d’énergie, d’améliorer son confort, et de contribuer à lutter contre le réchauffement climatique. Mais alors à quelles aides pour vos travaux d’isolation pouvez-vous prétendre ? Tour d’horizon sur les moyens de financement de vos besoins d’éco-rénovation en 2019.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le CITE permet aux propriétaires ou locataires de réduire leur impôt sur le revenu d’une partie des dépenses occasionnées lors de travaux d’isolation. Imposables ou non, les contribuables peuvent en bénéficier. Aussi, si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent vous est remboursé.

Le taux du crédit d’impôt correspond à :

• 15 % du montant des dépenses engagées pour l’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées.

• 30 % du montant des dépenses engagées pour l’acquisition d’autres équipements (exemples : isolation des combles, isolation des murs et isolation des planchers).

• 50 % du coût de la main d’oeuvre pour la dépose d’une cuve à fioul pour les ménages sous conditions de ressources de l’ANAH (consultable sur : http://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/les-conditions-de-ressources/).

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule (célibataire, veuve ou divorcée), et à 16 000 € pour un couple soumis à une imposition commune.

(Source : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/credit-impot-transition-energetique-cite)

Le logement doit être une résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans (maison individuelle ou appartement).

 

Éco-prêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt (jusqu’à 30.000 € remboursables en 15 ans), à taux d’intérêt nul, permettant de financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement. En ce qui concerne l’égibilité au PTZ, le logement (appartement ou maison) doit être déclaré comme résidence principale dont la construction doit avoir été achevée avant le 1er janvier 1990.

 

TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique

Si vous rénovez votre logement, certains travaux d’isolation peuvent bénéficier d’une TVA à 5,5 %. En effet, propriétaires ou locataires y sont éligibles si le logement (maison ou appartement), occupé à titre de résidence principale ou secondaire, date de plus de 2 ans.

 

Les aides issues des Certificats d’Économies d’Energie (CEE)

Il y a aussi les entreprises de fourniture d’énergie qui proposent des aides pour vos travaux d’isolation. Toutefois, ceux-ci doivent être effectués par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

En savoir plus sur le certificat RGE

 

L’aide en faveur des ménages modestes : Coup de pouce économies d’énergie 2018-2020

Le dispositif « Coup de pouce économies d’énergie » est ouvert jusqu’au 31 décembre 2020. Ici, il est question de permettre aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d’aides plus importantes.

Le dispositif s’applique sur deux types de travaux :

ŸŸŸ→  le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant des énergies renouvelables.

ŸŸŸ→  l’isolation des combles.

 

Les aides du programme “Habiter mieux” de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) met en œuvre le programme national « Habiter Mieux ». Néanmoins, les travaux doivent permettre de diminuer de façon significative les déperditions d’énergie de votre logement. Les propriétaires et les syndicats de copropriété peuvent en bénéficier. Elle concerne les logements de plus de 15 ans n’ayant pas bénéficier d’autres financements de l’État au cours des cinq dernières années.

 

Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation

Le chèque énergie est une aide nominative pour le paiement des factures d’énergie du logement.  Le revenu fiscal de référence et la composition du foyer déterminent sa valeur. En 2019, les bénéficiaires pourront toucher entre 48€ et 277€. Ainsi, deux millions de personnes supplémentaires le toucheront.

Vous souhaitez vous entretenir avec un de nos conseillers sur les aides disponibles ?
Contactez-Nous